Polytech Mont Blanc se rapproche de l’ascension

À une semaine de son objectif, l’association phare Polytech Mont Blanc (PMB) effectue ses derniers préparatifs avant l’ascension finale.

Afin de se préparer en toute sécurité pour l’ascension du Mont Blanc, deux journées d’acclimatation furent encadrées les 6 et 7 juin derniers par des Guides de Saint-Gervais, l’enseignant Jean-Baptiste Evrot et l’étudiant sportif de haut-niveau Théo Dague. Cette acclimatation est nécessaire pour se familiariser avec la notion d’altitude et ses effets sur le corps. Les 21 étudiants membres, sélectionnés pour leur investissement dans PMB, qui ont participé à cette épreuve sont les suivants :

Liste PMB sélectionnés

La première journée a démarré par une randonnée classique aux environs de Le Cugnon (1180 m), à l’orée des bois, ponctuée de ruisseauxMOV_0673.mp4_snapshot_00.11_[2016.06.08_20.37.09]. Arrivés au Refuge de Tré la Tête, l’équipée s’imposa une pause déjeuner avant d’entrer dans le vif du sujet. Équipés de piolets, crampons et chaussures d’alpinisme fraîchement loués, les alpinistes en herbe ont pu découvrir les fondements nécessaires à toute ascension alpine, notamment lors d’une école de glace pratiquée sur le glacier environnant.Sans titre 1

L’arrivée au Refuge des Conscrits, situé à une altitude de 2610 m, s’est effectuée sans problème bien que la pluie fit son apparition peu après l’installation des jeunes alpinistes. Chaussés de Crocs® imposées par le refuge, le repas chaud et copieux fut très apprécié. Rapidement le refuge devint silencieux, s’emplit de sommeil et ce bien avant la tombée de la nuit.

C’est donc à 3h15, de nuit, que la deuxième journée démarra dans la bonne humeur, avec l’envie d’atteindre le sommet malgré quelques traits tirés par la fatigue. L’ascension reprit dans la nuit noire, ponctuée de cordées lumineuses où seul le bruit de la neige crissant sous les crampons MOV_0719.mp4_snapshot_00.10_[2016.06.11_11.34.47]vint perturber les hauteurs enneigées. Il fut décidé en cours de route de changer d’objectif en raison d’une neige pas assez gelée délaissant ainsi le Dôme de Miage. Ce n’est qu’après avoir admiré le levé de soleil sur un panorama parcellé de nuages sinuants entre les différents monts alpins que l’ultime étape menant à l’Aiguille de la Bérangère mit à l’épreuve les cuisses et les esprits sensibles au vertige, sur une crête brodée de falaises abruptes.

Ainsi, le sommet de l’Aiguille de la Bérangère, 3425 m, fut atteint aux alentours de 9h avec en récompense une vue imprenable sur le Mont Blanc surplombé d’un soleil radieux. C’est après un bref instant de repos que la descente s’amorça sur le même chemin emprunté la veille.

 

IMG_20160607_072911_BURST005

IMG_20160607_073635

30

 

A l’issue de la journée, c’est avec pas moins de 10h de marche dans les jambes que les étudiants reprirent leurs voitures afin de regagner Annecy et Chambéry, l’esprit rempli d’images enneigées et majestueuses.

Toujours dans le but de récolter des fonds, l’association a de nouveau prêté main forte à l’organisation de la Maxi Race à Annecy, le samedi 28 et dimanche 29 mai. Plus de 6000 coureurs de nations diverses ont participé à cet événement sportif dont le parcours le plus exigent est la Tecnica Maxi-Race (départ 3h30 – 85km – 5200m de dénivelé +). Les étudiants furent positionnés à différents postes de courses afin de guider les coureurs, accueillir les visiteurs et assurer le bon déroulement de la course. Ainsi, 2500€ furent récoltés à l’issu de cette participation à la Maxi Race qui est un partenaire important et reconnu de Polytech Mont Blanc.

Désormais, il ne reste plus qu’à à encourager les 21 étudiants dans leur préparation physique et mentale et espérer que la météo pour les 20/21 et 22/23 juin soit radieuse pour leur ascension du Mont Blanc !

Site officiel :

http://polytech-montblanc.fr/

Retrouvez toutes les actualités de PMB sur leur page Facebook pour vous tenir au courant de l’ascension !

https://www.facebook.com/polytech.montblanc.2014/?fref=ts

 

 

Partager cet article :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Article écrit par Hugo Fassou

Leave a Reply